Transmettre une exploitation viticole

Non, vendre aux chinois n’est pas la seule solution : au cours des dix dernières années, plusieurs dizaines de grands châteaux bordelais sont tombés dans l’escarcelle d’investisseurs chinois, aux comptes et aux intentions parfois pas très honorables comme nous l’a montré récemment la mise sous sequestre de plusieurs domaines… Pour éviter cela, il y a bien sur la possibilité de transmettre sa propriété viticole à ses enfants, ou pourquoi pas à un autre membre de la famille. Voici quelques conseils pour bien y arriver.

Émission n°66 du 3 septembre 2018.
Présentée par Jean-Baptiste Giraud qui reçoit Me Nathalie Venaire et Me Thomas de Ricaud.